La route des montagnes

 

Vous êtes un adepte de grande randonnée! Vous souhaitez partir pour Banff, Alberta? Pourquoi ne pas partir de Saint-Aimé-des Lacs et joindre la traversée de Charlevoix? Vous aurez dès votre départ un avant goût des hautes montagnes de l’ouest. 

Le territoire situé au nord de Saint-Aimé-des-Lacs est occupé par une pourvoirie pas comme les autres: la pourvoirie du Pic Bois, l’association des territoires libres du pied des Monts et la ZEC des Martes. 

 

Situé dans la dépression annulaire de l’astroblème, Saint-Aimé-des-Lacs s’appui, au nord, sur les Grands Monts de Charlevoix: La Noyée, le Gros Mont, Le Pointu, le Mont du lac à l’Enclume, et plus à l’ouest, le mont du lac des Cygnes. Au lac Nairne, le regard embrasse l’ensemble de ces monts qui préservent, comme une muraille, l’arrière-pays de Charlevoix. C’est là également que la grande aventure commence.  

 

Une partie du secteur des Grands Monts de Charlevoix est géré par l’association des territoires libres. Cette association s’est donné pour mission  la formation des jeunes sur le plan de l’exploitation des ressources renouvelables en conformité aux principes de développement durable.Des activités de randonnée pédestre d’apprentissage de la pêche et de chasse aux petits gibiers permettent à la relève d’utiliser de façon judicieuse les ressources de la forêt. L’association a développé un réseau de sentiers de courte randonnée à partir duquel on accède au sentier pédestre transcanadien. Les sentiers aménagés permettent aux randonneurs de découvrir de splendides points de vue des sommets des monts que ce soit depuis la Noyée ou du Gros Mont. Fait remarquable comme en témoigne une des photos ci-dessous, les vents au sommet de la Noyée y sont si violents qu’il s’est avéré nécessaire d’ancrer le refuge au moyen de haubans. Par ailleurs, les rencontres avec la faune peuvent être étonnante.

 

La pourvoirie du Pic Bois propose à sa clientèle des activités hors du commun. Si la chasse et la pêche occupent une place importante dans les activités de la pourvoirie, il en est une tout à fait originale: l’observation de l’ours noir en pleine nature.