Parc national des Hautes Gorges de la Rivière Malbaie

 

Crée en 2000, le parc national des Hautes Gorges de la rivière-Malbaie couvre une superficie de près de 225 km2. Ses paysages spectaculaires présentent une rivière coulant dans une vallée profonde hébergeant les parois rocheuses les plus hautes dans l’est du Canada. La végétation y est particulièrement diversifiée depuis l’érablière à ormes jusqu’à la pessière à sphaignes en raison des dénivelés. Ainsi l’Acropole des draveurs domine de ses 1 048 la rivière dont l’altitude avoisine les 225 m. 

 

Si le parc est remarquable pour ses paysages époustouflants et la diversité de sa végétation, la faune qui l’habite est également remarquable. Outre les grands cervidés tels l’orignal, le cerf de Virginie et le caribou des bois, plusieurs espèces d’oiseaux peuvent y être observés. Canards noirs, branchus, malard, sarcelles, hérons et butors, pics, et passereaux font la joie des ornithologues amateurs comme professionnels. Mais ce qui retiendra surtout l’attention ce sont le Pyrague à tête blanche, l’Aigle royal et le faucon pélerin; ces trois espèces d’oiseaux de proie, rares ou vulnérables, nichant dans le parc

 

Pour les amants de la nature, le parc des Hautes-Gorges, accessible vis Saint-Aimé-des-lacs, c’est la nature à son maximum. Grande randonnée, comme courte randonnée, où il est possible de joindre la traversée de Charlevoix et le sentier trans canadien, le parc offre ses 30 km de sentiers pédestres. Que le randonneur longe la rivière Malbaie, ou grimpe à flanc de montagne vers les hauts plateaux tout est à découvrir. Les amateurs de kayak ou de canoë se partagent les 16 km de rivière propice aux activités nautiques. Camping sauvage ou avec services, pêche à la ligne sur la rivière ou sur les lacs qui parsèment le territoire, tout s’y compose en superlatifs.